Comment ça marche?

https://deconsultants.fr/wp-content/uploads/2019/01/set1-1-240x240.png

01. Remplissez le formulaire en ligne

https://deconsultants.fr/wp-content/uploads/2019/01/set1-2-240x240.png

02. Nous nous occupons de la procédure

https://deconsultants.fr/wp-content/uploads/2019/01/set1-3-240x240.png

03. Félicitation votre société est créée !

LES PRINCIPAUX ATOUTS D'UNE SCI

1. LA SCI CONTOURNE L’INDIVISION :

La SCI a un mode de fonctionnement basé sur la société. Au sein de statuts constitutifs, les associés nomment un représentant légal chargé de prendre les décisions de gestion quotidienne. Ils définissent également l’étendue de ses pouvoirs (ils peuvent décider que certaines décisions, comme la cession du bien ou la mise en œuvre de travaux de rénovation, par exemple, ne pourront être prises sans l’accord unanime des associés). La SCI permet ainsi de contourner le mode de fonctionnement relativement lourd de l’indivision qui implique l’unanimité des indivisaires pour toute décision de gestion, même la plus minime.

2. LA FISCALITÉ DE LA SCI :

La cession d’un bien immobilier est soumise à l’impôt sur les plus-values. Ce régime bénéficie d’un abattement fiscal variable selon la durée de détention, menant à une exonération totale après 22 ans. La cession des parts de SCI est soumise à la même règle fiscale, mais ici, la durée de détention se calcule à compter de la date de souscription des parts, sans tenir compte de la date d’entrée d’un bien immobilier dans la société. Ainsi, un contribuable associé de la SCI depuis plus de 22 ans pourra être entièrement exonéré d’impôt sur les plus-values relatif à la vente de ses parts, quelle que soit la durée de détention du bien par la SCI et même si cette dernière vient tout juste d’intégrer un nouveau bien.

https://deconsultants.fr/wp-content/uploads/2019/01/rawpixel-580218-unsplash-e1540823599712-550x310.jpg

3. LES RISQUES ET LES INCONVÉNIENTS DE LA SCI :

1- Il n’existe pas de forme unipersonnelle:

Il est impossible de créer une SCI seul, la raison d’être de cette société étant de s’associer pour la gestion d’un patrimoine commun.

2- Attention aux actes de commerce:

La SCI est une société civile, qui ne peut donc pratiquer une activité commerciale. La location meublée ou à des professionnels reste possible, mais elle doit rester accessoire et implique l’application du régime de l’impôt sur les sociétés sans choix possible.

3- La comptabilité est obligatoire:

Les associés doivent se réunir annuellement pour une assemblée générale, mais il n’y a pas de formalités de publicité pour le procès verbal, qui doit simplement être établi puis conservé.

En revanche, une comptabilité rigoureuse doit être tenue. Si elle peut être simplifiée dans le cas d’une SCI à l’IR, le régime comptable de la SCI à l’IS se rapproche de celui d’une société commerciale.

4- Une participation aux bénéfices, mais aussi aux pertes:

Contrairement aux sociétés commerciales les plus courantes (SAS, SARL), la responsabilité des associés de SCI n’est pas limitée à leurs apports. Cela signifie que s’ils se partagent les bénéfices, ils répondent aussi indéfiniment et sur leur patrimoine propre des dettes de la société, en proportion de leur participation.

5- Des formalités liées à la création de la société:

Si les statuts de la SCI peuvent normalement être rédigés sous seing privé, l’intervention d’un notaire devient obligatoire en cas d’apport d’un bien immobilier au capital, avec inscription au service de la publicité foncière.

Pour le reste, la SCI doit être immatriculée au Registre du commerce et de sociétés, comme le serait une société commerciale, avec une même obligation de publicité dans un journal d’annonces légales.

Le gérant représente la société et il l’engage dans la limite de l’objet social. Ce sont les associés qui déterminent les pouvoirs du gérant dans les statuts. Il doit convoquer une assemblée générale au moins une fois par an pour rendre compte aux associés de sa gestion et pour toute question excédant ses compétences. Il est personnellement responsable envers la SCI et les tiers des fautes commises dans sa gestion.
Une SCI peut être constituée avec un mineur même s’il n’est pas émancipé (à partir de 16 ans), bien que cette qualité le rende indéfiniment responsable des dettes sociales. Pour la représentation du mineur, le consentement du représentant légal est suffisant. Cependant si vous avez recours au crédit, n'hésitez pas à le signaler au niveau de votre banque que vous incluez des mineurs dans votre montage.
Il n'est pas interdit de rémunérer le gérant. Toutefois sa rémunération ne doit pas être excessive par rapport à son activité de gestion au sein de la SCI.
Rien n’est à faire au moment de la création de la SCI, l’obligation d’enregistrement des statuts de SCI aux impôts ayant été supprimée en juillet 2015. En revanche, il vous sera obligatoire, par la suite, de respecter les obligations relatives à la fiscalité d'une SCI. L'obligation principale est l'établissement d'une déclaration annuelle de résultats pour votre SCI.
La SCI est une structure adaptée à l'investissement immobilier. La création de SCI permet de réunir des capitaux et des moyens afin d’augmenter la capacité financière des associés et de faciliter l’obtention de financements externes (notamment bancaires), en vue d’acheter un ensemble immobilier ou un patrimoine immobilier locatif. Le fait de créer une SCI permet par ailleurs de partager les charges et les coûts liés à la détention de biens immobiliers.
Au moment de monter votre SCI, vous allez devoir réfléchir au montant du capital social sachant que le capital minimal pour constituer une SCI est de 1euro. Vous allez également devoir choisir entre un capital fixe et un capital variable. Le capital social de la SCI peut servir à financer les investissements de la société. Il est composé des ressources apportées par les associés. Ces ressources peuvent être des apports "en numéraires" (somme d'argent provenant du patrimoine, d'une donation, etc.) ou encore des apports "en nature" (bien immobilier, voiture, etc.) et donnent droit en échange à des parts sociales.
//deconsultants.fr/wp-content/uploads/2018/10/faq.jpg

Pourquoi choisir DE Consultants pour la création de votre SAS, SASU, SARL, EURL, SCI?

  • Des experts juridiques de plus de 30 ans d’expériences s’occupent de votre dossier du début à la création de votre société Lorsque votre choix est effectué et validez nous générons instantanément tous les documents nécessaires à l’immatriculation de votre entreprise.
  • Notre expertise au service de l’ensemble de vos démarches administrativesLorsque vous avez sélectionnez tout les caractéristiques liées à votre société et finalisez votre commande, vous n’avez rien à faire. Une équipe s’occupe de transmettre l’ensemble de votre dossier au greffe du ressort dont vous dépendez, et vous permet de suivre l’avancement de votre dossier. Vous obtenez votre Kbis sous 24 heures. et vous pouvez nous contacter à tout moment par mail: info@deconsultants.fr ou au 01 84 88 76 51.
  • Le meilleur tarif du marché vous est proposé          Le tarif affiché par DE Consultant comprend l’ensemble des frais liés à votre démarche (frais de greffe et frais d’annonces légales compris). Il n’y a aucun frais caché et aucun paiement supplémentaire.
https://deconsultants.fr/wp-content/uploads/2019/01/advice-advise-advisor-7097-1-600x400.jpg

Vous avez besoin d'aide pour mettre en place votre société? Contactez-nous vite