//deconsultants.fr/wp-content/uploads/2018/10/creer-son-entreprise-1.jpg

La SARL Société à Responsabilité Limitée est une forme de société très répandue en France. Elle permet de protéger vos biens personnels efficacement et de bénéficier d’une fiscalité adaptée. Cette forme de société offre aux entrepreneurs simplicité et sécurité. Composée de 2 à 100 personnes, les associés ne sont responsables que dans la limite de leurs apports en capital fixé librement (1 euro minimum). Le fonctionnement de la SARL et son organisation sont strictement encadrés par des dispositions législatives précises et nombreuses. Ce cadre législatif, bien que strict, est rassurant et sécurisant.

Dirigée par un ou plusieurs gérants, le gérant peut être un associé ou une tierce personne

Si vous souhaitez être seul dans votre société, Il est possible de constituer une EURL (Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée).

Par comparaison une SARL est souvent comparé à une SAS si vous souhaitez avoir plus de détails de comparaison avec les différentes formes juridique, nos experts on mis ce tableau pour vous...

Vers le comparateur
//deconsultants.fr/wp-content/uploads/2018/10/comparateur-de-consultants.jpg

SARL EN QUELQUES POINTS

  • La SARL est une société à minimum 2 actionnaires (Associés) qui peuvent être des personnes physiques ou morales(c’est-à-dire une autre société), sans condition de nationalité ou âge.
  • Le capital Minimum pour sa création est de 1 euro versé à la banque, 20% minimum de ce capital est obligatoire à la constitution soit pour un capital de 200 euros, 40 euros pourra être déposé et le reste dans les 5 ans.
  • La responsabilité et le risque financier des créateurs se limitent aux apports soit 200 euros de capital selon l’exemple si dessus, le patrimoine personnel des créateurs ne seront pas touché sauf en cas de mauvaise gestion.
  • Le gestionnaire de la structure SARL est appelé gérant  et la gérance peut être exercée seul ou à plusieurs sans possibilité que ce soit une personne morale.

Dans certains cas les fournisseurs ou les banques demande au fondateur qui est dans certains cas le gérant, de ce porter caution solidaire, cela engagera la société et le patrimoine du créateur.

  • La gestion de la SARL est encadréeLes décisions de gestion courante sont prises par le Gérant ou les co-gérants. L’étendue des pouvoirs du Gérant est définie dans les statuts de la SARL. Les associés peuvent décider de limiter les pouvoirs d’un gérant tiers.Certaines décisions, même si elles peuvent être prises par le Gérant seul, doivent obligatoirement être ratifiées par les associés (transfert de siège social, transformation de la société).
  • Le régime social du gérant sera différent s'il est majoritaire (s’il détient plus de 50% des parts sociales) ou minoritaire (s’il détient moins de 50% des parts sociales).

Si le gérant est majoritaire

Le gérant majoritaire est affilié au régime des TNS (travailleurs non salariés). Comme il ne possède pas de contrat de travail, il doit cotiser au RSI.

La Sécurité sociale des Indépendants, travailleurs non salarié exemple RSI ne prend pas en compte la rémunération du gérant immédiatement après la constitution, il doit cotiser pendant les deux premières années des cotisations sociales calculées sur la base d’un forfait. Passé ce délai, les cotisations seront calculées sur la base de sa rémunération de l’année précédente.

  • Si le gérant n’est pas rémunéré, il doit quand même payer une cotisation d’environ 1800 € par an. Il bénéficiera en contrepartie d’une couverture sociale. Le taux de cotisation pour un gérant majoritaire est d’environ 45%.
  • Si le gérant est minoritaire ou égalitaire, lorsque le gérant a un mandat social, il est assimilé au régime des salariés. Il bénéficie du même régime de protection sociale que ces derniers. Par ailleurs, il ne cotise pas au Pôle emploi, et ne bénéficie pas de l’assurance chômage.
  • Notez bien que  si le gérant possédant un contrat de travail pour des fonctions autres que celles prévues dans son mandat social de gestion de la SARL sera considéré comme un salarié, et bénéficiera dans ce cas-là de tous les avantages des salariés à la différence du mandataire (Pôle emploi, assurance chômage etc.). Il devra exister réellement un lien de subordination entre le gérant salarié et l’associé.

Les différents régimes fiscaux

La SARL est soumise à l’impôt sur les sociétés (IS), donc la SARL paye directement des impôts sur le résultat réalisé. SI le résultat est négatif, il n’y aura pas d’IS à payer.Sachez que les rémunérations du gérant sont déductibles du bénéfice imposable.

  • Lorsque des dividendes sont distribués aux associés personnes physiques, ceux-ci devront être portés sur leurs déclarations annuelles de revenus, dans la catégorie “revenus mobiliers”. Depuis le 1er janvier 2018, les dividendes sont imposés à un taux fixe de 30% comprenant l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.
  • Sur option, il est possible d’opter pour l’impôt sur le revenu (IR) au moment de la création de la SARL. La société sera alors soumise à l’IR pour une durée de 5 ans maximum.
  • La Loi de Finance 2018, amende le taux de l’impôt sur les sociétés, le résultat de la SARL sera taxé au taux réduit de 15% pour les 38 120 premiers euros, puis au taux de 28%, pour les 500 000 euros suivants.  Enfin au taux normal de 33,33% pour le palier suivant (sachez que la rémunération du Gérant est déductible du bénéfice imposable).
  •  Peut importe le régime choisi, le gérant reste affilié au régime TNS si il est majoritaire, et à celui des salariés si il est minoritaire ou égalitaire.
  • La cession de parts sociales est soumise à l’agrément des autres associés et doit faire l’objet d’une modification statutaire sauf en cas de cession à un autre associé ou à membre de sa famille (sauf disposition contraire dans les statuts). Cette rigidité de procédure ne facilite pas l’entré au capital d’investisseurs qui privilégieront la SAS.
  • Astuce Lorsque votre SARL est de type SARL de famille, il est possible d’opter pour l’impôt des sociétés de personnes (IR), soit au moment de la constitution de la société dans le M0, soit dans les trois mois après la constitution de la société par lettre recommandée au service des impôts. Mais plusieurs conditions doivent être réunies pour que cette option soit possible :

- qu’elle soit constituée entre les membres d’une même famille

- que vous exerciez une activité commerciale, industrielle ou libérale qui a moins de 5 ans d’existence

-que vous ayez moins de 50 salariés avec un CA inférieur à 10 millions d’euros

-que les droits de vote soient détenus à 50% par une ou plusieurs personnes ou à 34% par le gérant.

Chaque associé sera personnellement imposé sur la quote-part de bénéfice qu’il perçoit dans la catégorie correspondante (soit celle des BIC, soit celle des BNC).

 

  • La direction de la  SARL est très encadrée. Les décisions de gestion courante sont prises par le Gérant ou les co-gérants. L’étendue des pouvoirs du Gérant est définie dans les statuts.Les décisions dépassant son autorité ou toute modification des statuts doivent être prises en Assemblée Générale. Certaines décisions, même si elles peuvent être prises par le Gérant seul, doivent obligatoirement être ratifiées par les Associés (transfert de siège social, augmentation de capital, approbation de comptes).

AVANTAGES DE LA SARL

Si la SARL est soumise à l’IS, les bénéfices qui ne sont pas distribués comme dividendes ou rémunération, ne sont pas soumis aux cotisations sociales des travailleurs non-salariés. Il est alors possible de réinvestir les résultats.

Les charges sociales, pendant les deux premières années d’activité, la SARL bénéficie d’un allégement de charges sociales, ces dernières étant calculées sur des bases forfaitaires assez faibles la première et la deuxième année.

 Les avantages de la SARL par rapport à la SAS, sont nombreux pour n’en cité que quelques uns le gérant majoritaire de la SARL dépend du TNS, tandis que le président d’une SAS est assimilé-salarié (régime général). Les charges sociales sont moins élevées pour la SARL (environ 45% de la rémunération perçue) alors qu’il sera plus élevé pour le Président de SAS et impose la tenue de fiche de paie (environ 70% de la rémunération perçue).

INCONVÉNIENTS DE LA SARL

Les cotisations sociales minimum du TNS : en principe les cotisations sociales sont calculées par rapport à vos revenus professionnels. Néanmoins, en l’absence de revenus où s’ils sont inférieurs à certains seuils, des cotisations minimales sont quand même dues. Le montant de ces cotisations varie en fonction de la nature de l’activité exercée, et sont dues au titre :

  • des indemnités journalières
  • de l’assurance vieillesse de base
  • de l’invalidité-décès.

La SARL soumise à l’IS : les dividendes perçus par le gérant majoritaire sont assujettis également aux cotisations sociales du RSI pour la partie qui dépasse de 10% le capital social alors qu’en principe, les dividendes ne sont pas considérés comme un salaire et ne sont pas donc pas soumis aux cotisations.

Pourquoi choisir DE Consultants pour la création de votre SAS, SASU, SARL, EURL, SCI?

  • Des experts juridiques de plus de 30 ans d’expériences s’occupent de votre dossier du début à la création de votre société                                      
    Lorsque votre choix est effectué et validé nous générons instantanément tous les documents nécessaires à l’immatriculation de votre entreprise.
  • Notre expertise au service de l’ensemble de vos démarches administratives
    Lorsque vous avez sélectionné toutes les caractéristiques liées à votre société et finalisé votre commande, vous n’avez rien à faire. Une équipe s’occupe de transmettre l’ensemble de votre dossier au greffe du ressort dont vous dépendez, et vous permet de suivre l’avancement de votre dossier. Vous obtenez votre Kbis sous 24 heures et vous pouvez nous contacter à tout moment par mail: info@deconsultants.fr ou au 01 84 88 76 51.
  • Le meilleur tarif du marché vous est proposé         
    Le tarif affiché par DE Consultant comprend l’ensemble des frais liés à votre démarche (frais de greffe et frais d’annonces légales compris). Il n’y a aucun frais caché et aucun paiement supplémentaire.
https://deconsultants.fr/wp-content/uploads/2019/01/advice-advise-advisor-7097-1-600x400.jpg

Vous avez besoin d'aide pour mettre en place votre société? Contactez-nous vite